Comment se constituer un bon premier dossier d’acheteur ?

La première acquisition immobilière est toujours un casse-tête. Mais afin d’éviter de voir l’aventure se réaliser par un échec inoubliable, il faut être extrêmement prudent.

Qu’est-ce qu’on entend par primo-accédant ?

Dans les termes du domaine immobilier,  un primo-accédant  désigne un particulier qui effectue l’achat de son principal bien immobilier en accédant ainsi au logement   primordialement. La banalité d’un jeune couple qui ne fait que commencer leur vie ensemble n’est pas anticipé. Une étude publiée vers 2015 interpelle que le primo-accédant est proportionnellement jeune.  Huit sur dix acquièrent en couple et certains ont déjà un enfant au moins se fixant principalement sur un local individuel, du genre  logement de ville ou une villa.  Cependant, dans la partie, un primo-accédant  ne se présente pas comme un néophyte du secteur immobilier. Intègre aussi dans l’encadrement de la détermination les particuliers autrefois propriétaire de leur maison principale, mais qui n’est plus le cas dans les deux ans au moins à l’échéance de leur nouvel achat. Étrangement, même certains détenteurs peuvent être examinés comme des primo-accédants, notamment face à la loi, comme le cas avec le crédit à taux zéro.

Constituer minutieusement son dossier

Pour les primo-accédants ou le premier  achat immobilier, l’accès au logement demande un grand effort de clarté pour le prétendant à l’emprunt. La constitution du dossier de requête de crédit exige spécifiquement un certain nombre de documents justificatifs qui incluent spécifiquement  la pièce d’identité, les fiches de paies du  dernier trimestre, un contrat de travail,  les avis d’impôt sur le revenu, les échéanciers de l’emprunt en cours, certains relevés de compte etc.  Ces pièces vont permettre au banquier d’apprécier davantage la situation financière de la personne, son degré de sérieux, son profil, sa motivation etc. En tout cas, un apport personnel important est souvent très favorable au dossier. Afin d’éviter de poser autant de candidature auprès des banques diverses,  il faut comparer les offres existantes pour profiter des meilleures conditions. Mais, il faut aussi se disposer de bonnes garanties pour un emprunt adapté.

S’interroger sur les bon sujets

Il est toujours conseillé de ne pas se lancer dans l’expérience d’une acquisition immobilière sans avoir  minutieusement déterminé le programme préalablement et avoir une idée précise que ce qu’on veut vraiment. Il faut avoir une réponse sur la question : dispose-t-on les moyens d’acquérir ?  La variété des prix existant sur le marché permet, bien évidemment, à la majorité des acheteurs de dénicher un logement ajusté à leur budget, mais pas essentiellement le local dont ils ont réellement besoin. Il faut aussi déterminer dans quelle finalité on souhaite investir et quelle surface on désire disposer.