Comment savoir si l’on a les moyens d’accéder à la propriété ?

Un projet immobilier est un programme assez difficile à réaliser, surtout pour une personne qui se lance dans l’aventure pour la première fois. Néanmoins, il possible pour un primo-accédant de bénéficier des diverses formes d’accession à la propriété pour accéder à une résidence principale. Il peut très bien s’orienter vers la VEFA ou la vente en l’état futur d’achèvement.

Se repérer sur l’accession aidée

Réglementée, l’accession aidée se présente avec une vente soumise à des conditions de revenus et de tarifs. Elle est aussi considérée comme une vente à prix maîtrisé. Les primo-accédants peuvent profiter d’un bien immobilier neuf à faible coût. De plus, les programmes immobiliers neufs sont aussi nombreux que les aides financières. L’accession aidée est donc dédiée aux acquéreurs qui respectent les critères d’éligibilité. En outre, il ne faut pas oublier la Garantie 3R. Cette garantie offre une assurance de relogement sous des conditions pendant 15 ans, une assurance de rachat du bien durant 15 ans et une garantie revente. Ces trois garanties s’appliquent généralement en cas de sinistres de la vie lors de l’accession d’une résidence principale.

Se tourner vers l’accession libre

Par rapport, à l’accession aidée, l’accession libre n’exige pas de conditions de ressources ni de prix de vente pour permettre aux particuliers d’acquérir à un logement neuf. Dans ce type d’accession, les logements collectifs ou individuels sont destinés à toutes les personnes souhaitant acheter un bien immobilier pour y investir ou pour y vivre. A ce terme, l’acquisition relèvera de la capacité de financement de l’acquéreur.

Recourir à une aide professionnelle et au financement

Sachant la difficulté que peut présenter la réalisation d’un projet immobilier pour un primo-accédant, il est préférable de faire appel à un professionnel, soit à une agence immobilière. Par ailleurs, les personnes qui effectuent un premier achat de logement neuf ou qui désirent accéder à la propriété disposent de plusieurs modalités de financement. A commencer par le PTZ + ou le prêt à taux zéro plus, un financement adressé spécifiquement aux primo-accédants. Le PTZ + permet donc à un particulier de financer l’achat de sa résidence principale, mais aussi de la construction d’un bâtiment. Autre part, le PAS ou prêt à l’accession sociale est destiné aux acquéreurs qui possèdent des revenus réduits. Ce prêt permet de financer l’acquisition d’un logement et des travaux d’amélioration. D’un autre côté, il existe aussi le prêt social location accession ou PSLA caractérisant un prêt conventionné permettant le financement de la construction ou l’achat d’un bien immobilier neuf. Le PSLA propose une aide favorable aux ménages sans apport personnel et qui ont des revenus raisonnables.